Qui sommes nous ?

Ordre de Saint Jean de Jérusalem

Chevaliers hospitaliers

Prieuré de France

Sous la Charte Royale du Roi Pierre II de Yougoslavie
Grand Maître – S.A.R. Prince Karl Vladimir de Yougoslavie

Formé en groupe de charité s’occupant des Pèlerins chrétiens venant à Jérusalem, environ 50 ans avant la première croisade, l’Ordre des Chevaliers Hospitaliers, mené par le Frère Gérard Tenque (né à Martigues) créa l’hospice de St Jean de Jérusalem en 1048.

Sous la grande maitrise de Raymond du Puy, premier Grand Maître en 1125, l’ordre adopta les préceptes militaires pour protéger les pèlerins au cours de leurs voyages. Des chevaliers venus de France avec Godefroy de Bouillon lors de la première croisade, avaient déjà rejoint l’Ordre après la prise de Jérusalem le 15 Juillet 1099.

Saint Jean-Baptiste est le Protecteur de l’Ordre et sa fête, le 24 Juin, est le jour de la Fête Religieuse de l’Ordre.

C’est Raymond du Puy qui a formulé les premières règles de gouvernance de l’Ordre, qui a adopté la Règle Bénédictine, qui a pris pour emblème de l’Ordre la Croix Blanche symbole de paix sur une terre rouge pour son Drapeau.

Les Hospitaliers ont continué leurs activités charitables et militaires en Terre Sainte durant les 200 années suivantes.

Après la défaite à St Jean d’Acre le 18 Mai 1291, l’Ordre est allé à Chypre. En 1310, il s’est installé à Rhodes et y a prospéré durant les 200 années suivantes.

En 1523, l’Ordre négocie un retrait honorable de Chypre pour s’installer à Malte, alors sous contrôle Espagnol et, après négociation avec Charles Quint il obtient la souveraineté sur l’Ile en 1530. En 1565, après un siège de Quatre mois, les armées Turques voulant investir l’Ile, furent repoussées le 8 Septembre. Ce jour est maintenant célébré comme le jour commémoratif annuel de l’ordre.

Avec la capitulation de Malte, et la plupart des pays d’Europe sous la domination de Napoléon, l’Ordre a été forcé de se disperser. Un an auparavant, ayant sollicité la protection du Tsar Paul 1er de Russie, l’Ordre trouva refuge à St Pétersbourg avec ses Chevaliers.

Le 21 Octobre 1798 la majorité des Chevaliers choisissent le Tsar Paul 1er comme 70ème Grand Maître. En mars 1802, l’Ordre a été reconnu officiellement, suite au traité d’Amiens, par la Grande-Bretagne, la France, l’Espagne et la Russie. La continuité et l’intégrité de l’Ordre original ont été assurées par les Tsars à travers la création de Commandants Héréditaires sous brevet de lettres, comme cela avait été fait antérieurement en Europe.

Des commanderies héréditaires perdurent grâce aux héritiers de leur Chevalier fondateur. Ainsi, l’Ordre ne peut disparaître, ces commanderies étant capables de le perpétuer.

Suite à la révolution russe de 1905, et à la révolution bolchevique en 1917, la plupart des Commandants héréditaires de l’Ordre a émigré vers d’autres pays d’Europe et aux Etats-Unis d’Amérique. Ainsi naquit Le Grand Prieuré américain ouvert à tous en 1908.

En 1912, le Grand-Duc Alexandre de Russie a été choisi comme le 71ème Grand Maître.

Le Roi Peter II de Yougoslavie, 73ème Grand Maître, rétabli en 1964 un Prieuré de l’Ordre de Saint jean de Jérusalem à Malte.

Depuis 1965, l’OSJ, avec la création de Grands Prieurés, s’est étendu en Grande-Bretagne, Malte, Italie, Chypre, Norvège, Danemark, USA, Australie et en France.

En 2001, le Prince Karl-Vladimir, né en 1964, est devenu le 76ème Grand MaîtreFils du Prince Andrej de Yougoslavie, arrière petit-fils de la Reine Victoria, il est le deuxième cousin de la Reine Elisabeth II d’Angleterre.

Ayant depuis longtemps abandonné les préceptes militaires, l’Ordre est, plus que jamais, ancré dans sa raison d’être première : servir les valeurs d’humanité et de solidarité par l’aide et l’assistance aux plus démunis. Il intervient aujourd’hui sur la quasi-totalité de la planète.